Bien sûr, nos premières pensées vont à sa famille, à ses amis, à ses camarades. La mort de Clément Méric s’inscrit dans un contexte de radicalisation, de progression d’un mouvement fasciste violent en France, ainsi que dans d’autres pays d’Europe. La justification de certaines violences de la part de personnalités de droite et d’extrême droite, notamment lors des manifestations contre le mariage pour tous, a contribué à la radicalisation de ces groupuscules et à la multiplication des violences. Aussi, la banalisation des idées du Front National a provoqué une montée du racisme, de l’homophobie, de l’islamophobie et de la xénophobie dans notre pays.  Cela doit nous inquiéter au plus haut point. 

L’extrême droite se sert de la situation actuelle, économique, sociale et politique, de la crise, de la montée du chômage, de la pauvreté, de la peur du lendemain, des promesses électorales non tenues qui déstabilisent l'électorat populaire, pour opposer les individus entre eux, pour développer ses idées et surtout détourner la colère des vrais responsables de cette situation. Face à cela, il y a besoin de rassemblement, le plus large possible, pour montrer que c’est par une issue progressiste que l’on va s’en sortir, par la solidarité et non le chacun pour soi. Combattre les causes réelles de la crise, s'attaquer résolument à la finance pour combattre efficacement le chômage, la précarité, c’est le meilleur moyen pour couper les racines de l’extrême droite. Il est désormais grand temps que le gouvernement prenne ses responsabilités, qu’il agisse avec fermeté et prenne toutes les décisions nécessaires, pour mettre un terme aux activités de ces groupuscules et au danger qu’ils représentent au sein de notre démocratie.

Nous exigeons donc la dissolution de tous les groupuscules d’extrême droite qui multiplient les actes de violence et affichent avec de moins en moins de retenue la haine raciale et leurs convictions fascistes à travers le pays depuis plusieurs semaines. Nous nous devons également, nous les organisations politiques, syndicales et associatives, de ne rien lâcher dans le combat contre cette idéologie et ceux qui la répandent. "Le ventre est toujours fécond d'où naquit la bête immonde".

A la mémoire de Clément Méric je vous demande d’observer une minute de silence.