L’après midi regroupait deux tables rondes dans un débat entre représentants d’associations, syndicats et partis de gauche :

  • CGT, Solidaires, FSU
  • ATTAC
  • Front de gauche (PCF, PG, FASE, Unitaires, Alternatifs)
  • Gauche du PS, EELV.

Ce fut un grand moment de confrontation des points de vue des possibilités de convergences contre la politique sociale libérale du gouvernement notamment contre les mesures prônées par l’Europe : retraites – marché transatlantique … etc./p>

Les partis participants au gouvernement (PS et EELV) n’ont pas convaincus de leur utilité, même si leurs propositions à la marge semblent montrer un désaveu de la politique gouvernementale. Les vieilles recettes de recherche de l’unité avec Hollande (pour faire barrage au FN) ont été peu convaincantes. La balle est dans leurs camps car la politique suivie, avec leur soutien, n’offre aucune perspective de changement des problèmes auxquels sont confrontés les peuples, ils sont de la même nature en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Italie, à Chypre ou en France. L’accueil de la salle a souvent été Houleux à leurs propos et il a fallu l’intervention de Pierre Laurent pour permettre l’écoute mutuelle de ces représentants./p>

Le sucés de cette initiative lancée par les communistes et reprise par le Front de Gauche permet d’investir le débat à gauche afin de rassembler tous ceux qui ont fait le choix de vrais changements, de conforter cette orientation dans son contenu jusqu’à devenir majoritaire.

« L’Humain d’abord » est toujours d’avenir.  Ces Assises nous invitent à y travailler ensemble.