Peut-être certains pensent-ils qu'en France nous ne sommes pas concernés ? Outre l'évidence du caractère mondial de cet espionnage, nous avons aussi nos équivalents au Patriot-Act. Et notamment la loi Perben II (2004) qui autorise les policiers à poser des dispositifs d’écoute (caméras ou micros) dans les véhicules et les domiciles privés à l’insu de leur propriétaire et sans avoir à en justifier le motif. Les seuls faits exclu du domaine d'application de cette loi tiennent à la la criminalité financière et la corruption financière, le législateur ayant considéré que « par nature, la corruption est rarement le fait de bandes organisées » (quand je parlais de cynisme) !

Alors qu'attendons-nous ? Qu'un futur (et de plus en plus hypothétique) grand soir vienne guérir l'humanité de toutes ses plaies ? Non seulement qui ne dit mot consent, mais qui ne se protège pas expose les autres et se montre ainsi complice de la NSA et de la CIA.

à lire sur le site de l'Humanité :


Un site pour changer vos habitudes :