Amorcé en 1998 par la déclaration de la Sorbonne du 25 mai 1998, le processus de Bologne vise à faire de l'Europe un espace compétitif à l'échelle mondialisée de l'économie de la connaissance.

Ce processus a bien entendu pour objectif d'unifier les différents systèmes éducatifs mais surtout de mettre l'éducation au service du marché :

espace compétitif : mise en concurrence des salariés au bénéfice du capital,

économie de la connaissance : mise en concurrence des organismes de formation (la formation est un marché).

La réforme Blanquer s'inscrit dans ce processus :

• Le nouveau système d'orientation PARCOURSUP, mis en place l'an dernier et durci pour la rentrée 2019 (délai de réponse raccourci), permet dans un premier temps de faire le tri social en toute opacité. Les élèves ont pour injonction de suivre en temps réel les réponses automatisées d'optimisation. Le changement d'algorithme correspond également avec la hausse des effectifs des lycéens en terminale et donc des demandes de poursuites d'étude dans le supérieur. Le manque de place dans l'enseignement supérieur disparait derrière les comparaisons d'algorithme entre APB et PARCOURSUP.

• Avec la réforme du lycée, c'est toute l'organisation des établissements qui est transformée pour les voies professionnelles, technologiques et générales. Pour la voie générale, les séries S, ES et L sont effectivement hiérarchisées. Elles contribuent de longue date au tri social. Cependant avec le choix de 3 spécialités en première et 2 en terminale, la compétition scolaire ne sera pas réduite. Elle sera tout simplement devenue opaque, pour permettre en toute impunité les parcours d'initiés.

• ...

Le néo libéralisme met autoritairement l'éducation au service de l'employabilité. Il agit concrètement pour renforcer la hiérarchie entre le plus grand nombre assigné à résidence, et ses leaders associés au capital. Ces politiques soumises au capitalisme empêchent toute reprise en main collective, démocratique et éclairée de notre avenir.

Nous sommes contre le statut quo.

Nous sommes pour la libération des capacité de tous les individus à l'expérimentation social : cela doit être le rôle central de l'Education Nationale. En deux mots EMANCIPATION ET DEMOCRATIE

Alors notez dans vos agendas :

• Rassemblement pique nique géant à ANNECY - RDV à 12h au Pâquier, animations à votre initiative bienvenues

• Manifestation à THONON - RDV 14h Place des Arts

• Soirée débat avec la FCPE le mardi 2 avril 20h salle Yvette Martinet ANNECY

• Grève dans l'éducation le jeudi 4 avril et manifestation à Annecy 14h devant la Préfecture et à Thonon 17h place des Arts